Le gâteau

Aujourd’hui, c’est un jour très important. L’anniversaire de ma fille unique. Elle fête ses 7 ans. Nous avons décidé de faire ensemble son gâteau d’anniversaire. Sans savoir à ce moment-là que c’était une mauvaise idée.
gateau anniversaireNous avons mis la matinée toute les deux à le préparer dans la bonne humeur. Il faisait beau en ce samedi matin de mai et Camille ma fille était contente. La préparation était prête, il ne restait plus qu’à la mettre au four. J’ai aéré toute la maison car cela sentait fort la nourriture jusqu’à dans nos chambres. C’était normal je faisais cuire la viande pour une vingtaine de personnes. Les amis de Camille, devaient venir pour le repas de midi ainsi que toute la famille dont son père qu’on n’avait pas vu depuis 2 semaines. Mon mari étant souvent en déplacement pour son travail. Il conduit des trains dans toute l’Europe. Camille a englouti un petit-déjeuner et est partie jouer dans sa chambre. Moi, je voulais me faire belle pour cette occasion et surtout pour mon mari que je n’avais pas vu depuis 2 semaines.
Je me maquille donc avec soin quand soudain j’ai pensé qu’il n’y avait aucune décoration dans la maison. Je me suis mise à imaginer les copines de Camille dire que son anniversaire était nul, qu’il n’y avait même pas de décorations pour fêter ses 7 ans. J’ai donc bondi au grenier pour chercher quelques bricoles, en abandonnant mon maquillage. araignée en plastiqueJ’ai trouvé des guirlandes et des animaux en plastique. C’était parfait. J’ai accroché les guirlandes et mis les animaux en plastique sur la table. La viande était prête et les invités n’allaient pas tarder à arriver. Je n’avais plus qu’à mettre le gâteau au four. Soudain j’ai aperçu une araignée en plastique parmi les animaux en plastique. Ma fille a la phobie des araignées, cela la met dans des états de crise extrême. Je la prends donc dans ma main et j’entends ma fille descendre les escaliers en appelant « maman ». C’est pourquoi, j’ai plongé l’araignée au fond du gâteau avant de le mettre au four. Puis tout s’est accéléré.
Les invités sont arrivés. Nous avons mangé. Camille a ouvert ses cadeaux. Et moi je ne pensais qu’au gâteau. Je faisais tout pour retarder le moment où il faudrait le manger. Je me passais et repassais le scénario dans la tête ; j’ai même pensé à gronder ma fille devant les invités en faisant croire que c’était elle qui avait fait cette bêtise et je me suis dit que j’étais vraiment une mauvaise mère. Au moment d’apporter le gâteau je me suis mise à pleurer. J’ai essayé d’articuler quelque chose. Tous les invités me fixaient pendant que je disais :

Je suis désolée, ne mangez pas ce gâteau, j’ai mis du plastique dedans. Je suis désolée Camille, tu n’as pas de gâteau d’anniversaire. Je suis une mère horrible.

Je n’arrêtais pas de me moucher quand mon mari est arrivé avec un énorme gâteau d’anniversaire. Ma fille a sauté dans les bras de son père puis elle est revenue vers moi, m’a fait un bisou sur la joue et m’a dit :
– C’est pas grave maman. C’était une mauvaise idée de faire le gâteau toutes les deux, l’année prochaine je le ferai avec papa !
Mon mari m’a juste dit : Pourquoi tu n’es maquillée que d’un œil ?
– Parce que j’ai pensé qu’il fallait décorer la maison du coup j’ai fait cuire une araignée en plastique dans le gâteau.

Je pense qu’on parlera encore de cette bêtise dans 10 ans, en attendant je crois que j’ai besoin de vacances ! Comment annoncer à mon mari que j’attends un deuxième enfant alors que je n’arrive pas à préparer une fête d’anniversaire pour ma fille de 7 ans ! Quelle journée !