L’Association L’Ecole de tous les possibles, partenaire des Z’ateliers de Carole

L’association L’École de tous les possibles, dont le but est de faciliter l’accès aux connaissances, est partenaire des Z’ateliers de Carole.

Quand des projets naissent et se rencontrent

Quand un projet, né à Tahiti…

cerveau

En 2002, quand je me suis intéressée de près aux blocages de l’apprentissage, deux projets sont nés :

  • me former à la gestion des blocages de l’apprentissage
  • créer une association ayant pour vocation la recherche autour des blocages de l’apprentissage

Le premier projet s’est mis en place de façon étonnamment fluide. Le second a été semé  de « mais ». Mon idée était la suivante :

  • constituer un groupe de professionnels passionnés par l’apprentissage et la gestion des émotions, ex : enseignant(e)s, orthophonistes, psychomotricien(ne)s, pédopsy…
  • nous réunir régulièrement pour échanger sur des difficultés rencontrées dans nos pratiques, chercher ensemble, proposer un accompagnement aux familles…

Vaste et beau programme mais sur le terrain, ça coinçait : les Z‘ateliers de Carole se développant, j’avais peu de temps, les personnes susceptibles d’être intéressées étaient débordées…. il y avait toujours un « mais ». J’ai donc laissé de côté à regret ce beau projet.

Avec du recul, je me rends compte que je n’avais sans doute pas assez d’expérience pour mettre en place ce groupe associatif.

Il y a  donc eu le long temps du terrain, des tâtonnements, recherches, doutes, découragements, constructions, modifications, waouh !, gloups ! Et si ?… le temps de laisser le temps au temps puis le retour en France, après 16 ans d’éloignement.

… rencontre un projet né en France

Arrivée en Vendée en 2010, nouveau départ dans un paysage complètement nouveau. J’entre naturellement en contact avec des professionnels de l’apprentissage en me disant  : « Et si je remettais mon vieux projet en route ? ».
Soit les personnes ne sont pas intéressées, soit elles sont débordées. Comme on dit à Tahiti FIU !!! (expression d’une lassitude teintée de découragement !)

cerveaux connexion idéesEt voilà ti pas qu’en 2013, DRIIING !, je suis contactée par Véronique Simon, qui se présente et me parle de son projet : réunir des professionnels de l’apprentissage et mettre en place un réseau de professionnels. Incroyable !

Quelques mois plus tard, après de nombreuses rencontres, réunions, discussions constructives, échanges, l’association L’Ecole de tous les possibles naît !

Ses co-fondatrices : Véronique Simon, Laurence Esnault, Carole Gosselin.

Véronique SimonVéronique Simon, présidente de l’association

 

En 2006, j’ai eu envie de créer une école pour apprendre à apprendre… Un peu tôt, pas le bon moment, d’autres choses à explorer encore et à mettre en pratique avant de vivre cette aventure…

C’est en 2013 que j’ai décidé de faire totalement confiance à mes intuitions et à mon cœur. Ils m’ont rappelé mon rêve de gamine (créer une société) et mon envie d’école…

J’ai choisi de m’entourer de personnes aux qualités et talents complémentaires aux miens et je me suis mise en quête… C’est là que j’ai rencontré Carole et Laurence…

 

Laurence EsnaultLaurence Esnault, co-fondatrice de l’association

J’ai rencontré Véronique en 2013 ; elle m’a présenté le projet de l’association. J’ai tout de suite donné mon accord pour intégrer celle-ci.

Se retrouver à plusieurs dans un projet avec comme objectif de faire découvrir les fabuleuses possibilités de l’humain correspond à mes valeurs.

 

Faciliter l’accès aux connaissances

Apprendre à apprendre

Grâce aux intelligences multiples et aux cartes mentales.

S’épanouir

En s’ouvrant de l’intérieur, se découvrant et grandissant, quel que soit notre âge !

Se réaliser

Car il n’est jamais trop tard pour réaliser un rêve.

L'Ecole de tous les possibles photo siteLe site de L’école de tous les possibles

Pour tout savoir sur l’actualité de L’école de tous les possibles, l’association a son site !