Livre d'or : Pédagogie

Géraldine, sur les cours de français

Au départ Axel avait de gros soucis de compréhension et de lecture. Il savait lire mais il ne comprenait pas. Par exemple dans un exercice, il ne comprenait pas la question alors qu’il aurait été capable d’y répondre. Il a gagné de la confiance en lui, il est moins négatif dans ce qu’il fait, dans ses devoirs. Par contre, pour l’instant, il faut toujours être derrière lui. Il s’énerve vite, c’est son tempérament.

Quand il y a les livres à lire, il est toujours partant. Il sait faire le choix entre ce qu’il aime et n’aime pas lire. Des automatismes sont rentrés comme lire des affiches, des panneaux ou dans une revue.

Avant il fallait toujours qu’on lui dise ce qui était écrit. La lecture devient plus naturelle. Ce qu’il aime bien, c’est lire dans sa tête. Il faut que je lui dise par contre, il ne prend pas un livre de lui-même sauf quelques soirs. Mais ce n’est plus la corvée comme avant. Maintenant il accepte.

En juin 2014

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français, Littérature jeunesse, Pédagogie

Parcipants : Axel, Géraldine, mère d'Axel

Haut de la page ↑


Sem, sur les cours de français

Les cours m’aident pour les choses que je ne comprends pas. A l’école, on prend pas le temps d’expliquer et là, si.

Par les étiquettes de verbes, c’est mieux que d’écrire tout le temps. Du coup on apprend plus vite et mieux. Quand j’écris trop ça m’agace et j’arrête. Même de pas écrire longtemps ça m’agace.

Avant je lisais beaucoup mais j’avais arrêté. Là ça m’a donnée envie de lire, surtout des histoires vraies. Je préfère lire des choses vraies, au moins j’apprends quelque chose.

En juin 2014

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français, Littérature jeunesse, Pédagogie

Parcipants : Sem

Haut de la page ↑


Laure, sur les cours de français

Avant de prendre des cours, j’avais des difficultés en français, surtout en compréhension.

Quand j’étais en cours au collège, j’avais un manque de vocabulaire. Des fois je ne comprenais pas tout dans les consignes des exercices. Vu que tu m’as aidée au niveau du vocabulaire, tu m’as appris des mots, je me suis mise à chercher aussi quand je ne comprenais pas.
Beaucoup de mots que je ne connaissais pas étaient dans les livres. Comme je me suis mise à lire de plus en plus et à chercher les mots, ça m’a motivée. Je comprends plus de mots qu’avant donc j’arrive mieux à comprendre les consignes. Du coup mes notes et ma moyenne ont augmenté.

Quand j’avais des devoirs, j’avais du mal à m’organiser. Vu que je notais dans mon agenda les devoirs pour chaque jour, j’avais du mal à anticiper. Vu que sur la carte mentale on voit tous les jours sur plusieurs semaine, j’arrive à m’avancer, je prends moins de temps le soir.

En juin 2014

Sujets : Apprendre à apprendre, Cours de français, Pédagogie

Parcipants : Laure

Haut de la page ↑


Vache qui rit, sur les cours de français

Ça m’a aidé les cours de Carole, j’arrivais des fois à m’en souvenir quand je travaillais à l’école.

J’apprenais des choses quand je savais pas les choses que Carole me disait.

En décembre 2013

Sujets : Cours de français

Parcipants : Vache qui rit

Haut de la page ↑


Alyssa, sur les cours de français

Les cours m’aident, j’adore.

Quand il y a des choses que je comprends pas, on m’explique.

Quand on prête des livres, je comprends beaucoup plus.

Quand je fais les exercices avec Carole, ça m’aide pour l’école.

En décembre 2013

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Alyssa

Haut de la page ↑


Géraldine, sur la bibliothèque des Z’ateliers

Axel a fait beaucoup de progrès en lecture.

Il comprend mieux ce qu’il lit, c’est plus clair dans sa tête. Il prend plaisir à lire des livres, ce n’est pas la corvée comme c’était avant.

En décembre 2013

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français, Littérature jeunesse

Parcipants : Axel, Géraldine, mère d'Axel

Haut de la page ↑


Anaïs, sur les cours de francais

Au début j’avais un petit peu peur de pas réussir avec toi parce que j’avais peur que tu me grondes mais à la fin j’ai compris que tu étais gentille car tu m’expliquais bien les trucs donc j’ai compris. J’ai fait des efforts et ça m’a beaucoup aidée de travailler avec toi.

Ça m’a fait du bien de lire des livres que tu m’apportais parce que c’est grâce à toi que j’ai réussi à lire. C’est comme si tu m’apprenais à lire. Ce qui m’a aidée c’est de lire à deux, avec maman ou avec toi. Je croyais qu’il y avait des jours où tu allais arrêter de m’amener des livres mais non. Je me suis rendu compte que j’en avais lu 40 ! Je croyais pas que j’allais m’améliorer avec toi. J’ai mieux compris la grammaire, la conjugaison et le vocabulaire.

En juin 2013

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Anaïs

Haut de la page ↑


Fabienne, sur les cours de français

Au départ j’ai demandé des cours car Sem était en difficulté en français. Il n’aimait pas ça, il se décourageait vite, avait des problèmes de lenteur et de concentration et avait du mal à finir les livres donnés par l’école. En fait les résultats se sont mis en place sur le long terme, à la fin du premier trimestre. Il faut une régularité dans les cours pour qu’il y ait de l’efficacité.

Côté changements observés, Sem est mieux, il a fait de réels progrès à l’école, la maîtresse en a parlé. Il finit les livres qu’il lit, il essaie de faire son travail et il est fier de lui quand il obtient de bons résultats.

En juin 2013

Sujets : Cours de français

Parcipants : Sem, Fabienne, mère de Sem

Haut de la page ↑


Lisa, sur les cours de français

Les cours de Carole m’ont beaucoup aidée. Les livres sont supers, Carole nous les conseille bien. J’ai appris le français mais j’ai aussi appris à apprendre. Pendant les cours de français, on ne parle pas toute l’heure de français. Ça nous arrive aussi de parler de la vie, ce ce qui nous attend plus tard !!

J’ai commencé les cours en CM2 et on peut dire que je me suis bien améliorée. Carole explique très bien et je suis contente d’avoir fait les cours.

En juin 2013

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Lisa

Haut de la page ↑


Bastien, sur les cours de français

Depuis la Seconde, mes parents voulaient que je prenne des cours de français pour l’orthographe et l’expression. Je n’avais pas envie. On se disait : « On fera ça plus tard ».

J’aimerais devenir pompier ou gendarme. Après le bac, il va falloir passer des concours et même après, dans le métier, pour faire des rapports, il faut savoir rédiger. Mon frère a été recalé à 1 point près sur la dictée. Remonter mon niveau en français devenait urgent. J’avais besoin de me lancer avec quelqu’un pour après m’entraîner seul. Quand j’essayais de travailler sur internet, j’oubliais tout après une semaine. Je n’étais pas motivé. Maintenant que j’ai pris des cours, je sais que je peux travailler seul derrière.

C’était assez diversifié, on ne restait pas 2 heures sur le même sujet, çà n’était pas monotone. De ne pas faire ce qu’on fait au lycée, c’est bien ! (je passe le bac de français). Je me suis intéressé aux cours. Même si au début on se force un peu, après ça vient tout seul. Ça devient normal de vouloir travailler. Maintenant à chaque fois que j’écris, je mets en application ce que j’ai appris. Ça prend du temps au début mais une fois que ce sera automatique, ça ira plus vite. Mes parents m’ont dit que je faisais moins de fautes dans mes messages. Avant je ne me relisais pas, je faisais des fautes bêtes.

Pendant longtemps je me suis dit que le français n’allait pas me servir car je souhaitais être prof de sport ou pompier ou gendarme. C’est en me renseignant sur ces métiers que j’ai appris que le français était une des choses les plus importantes. Ça m’a un peu déprimé. Beaucoup de candidats échouent là-dessus.

Quand on est au collège, on fait des conneries, on n’écoute pas les profs, on suit « la bande ». Ce comportement peut nous emmener droit dans le mur. Ce n’est pas en faisant rien qu’on se forge un avenir.

En juin 2013

Sujets : Cours de français

Parcipants : Bastien

Haut de la page ↑


Sem, sur les cours de français

Au début de l’année, on m’a dit que si je continuais comme ça, je pourrais redoubler. J’étais pas bon du tout en français. Quand je faisais des exercices, il était rare que je n’aie pas de fautes. Je trouvais ça difficile avec toutes les règles, je n’y arrivais pas. Ça faisait beaucoup de choses à apprendre.

En cours avec Carole, je préfère vu que tu expliques mieux et que tu prends plus de temps. En classe je commençais à mieux y arriver dans mes exercices, je faisais beaucoup moins de fautes et quand j’ai comparé mes exercices d’aujourd’hui à ceux du début de l’année, je préfère les notes d’aujourd’hui même si l’exercice est plus dur. La maîtresse m’a dit que j’avais fait beaucoup de progrès et que ça se voyait.

Au début de l’année j’avais des notes très nulles et aujourd’hui j’ai des bonnes notes. Je me fais moins passer pour un nul à l’école, je me sens mieux. Maintenant vu que je suis bon à l’école, il y plus d’élèves qui veulent jouer avec moi.

Je comprends plus de mots parce que quand je lis avec toi, tu m’expliques tout bien et quand des fois je lis tout seul je comprends pas, je demande à ceux qui m’entourent ou des fois je vais dans le dico.

J’arrivais pas à bien lire à haute voix et même des fois quand je lisais dans ma tête. Comme tu me faisais des programmes de lecture, ça faisait comme des devoirs mais pas ennuyants. Je lisais de plus en plus. En pas longtemps, j’ai lu Charlie et la chocolaterie (il fait 210 pages) et Le fantôme de Canterville (92 pages).

Avant les évaluations, je te demande à chaque fois de réviser avec toi et ça va mieux. J’ai des meilleures notes du coup. J’ai pris confiance en moi.

En juin 2013

Sujets : Cours de français

Parcipants : Sem

Haut de la page ↑


Lucie, sur la pedagogie

Tu m’as bien aidée parce qu’avant je me perdais dans tous les cours. Tu m’as appris à faire des cartes mentales, ça m’a aidée parce que c’est pratique et ça organise les cours.

J’aime bien les cours avec toi parce que c’est drôle, c’est pas les vrais cours comme à l’école. Tu trouves toujours des trucs pour faire rire comme le Schroum pour expliquer le participe passé !

J’ai aimé la 6e car ça change de l’école primaire mais c’était dur.

En juin 2013

Sujets : Apprendre à apprendre, Cours de français

Parcipants : Lucie

Haut de la page ↑


Guillaume, sur apprendre à apprendre

Cette année a été difficile par moment parce qu’il y a des fois où je « n’étais pas dans le cours », au collège et pendant les cours particuliers.

Au 1er trimestre, j’avais des supers notes et supers appréciations, j’ai cru que je pouvais me la couler douce et que j’allais passer tranquillement en 4e. Mais en fait non, le 2e trimestre a été terrible, les appréciations et les notes aussi. Mais heureusement qu’il y avait Carole et mes parents pour me booster. Au début c’était vexant et après je me suis dit « c’est quand même pour moi.

Vu que ça m’a vexé quand même, pratiquement tous les profs me disaient que j’étais en relâchement, je voulais pas que ça reste comme ça car ça fait bizarre. Au 3e trimestre, je me suis donné un coup de fouet, je me suis tout de suite arrêté dans les bavardages et je suis redevenu attentif aux cours. Mes notes ont remonté et les profs m’ont encouragé.

En juin 2013

Sujets : Apprendre à apprendre

Parcipants : Guillaume

Haut de la page ↑


Thomas B., sur les cours de français

Avant j’étais nul en lecture et en orthographe. En lecture je butais tout le temps sur les mots et en orthographe, quand je regardais mes dictées, c’était que du rouge. J’aimais pas écrire. Quand on me demandait d’écrire, je restais sans rien faire ou j’abrégeais le texte. Ça durait depuis la Grande section. Quand je faisais des cours d’histoire-géo où il fallait recopier tout le temps, je n’aimais pas écrire.

Je voulais pas du tout prendre des cours supplémentaires. Maman m’en a parlé un peu et sans rien me dire, elle t’a contactée. Je me suis dit « c’est mort » et après une nuit de sommeil, je me suis dit que tout compte fait c’était bien. J’avais déjà connu l’orthophoniste, la psychomotricienne, je savais ce que c’était de prendre des cours en plus.

J’ai trouvé ça bien dès le début car j’ai accroché avec le premier livre que tu m’as prêté : La troisième vengeance de Robert Poutifard. Même à l’école, je ne lisais pas. On nous obligeait, c’est pas toi qui choisissais. Au début je lisais les livres du rallye-lecture et après je les lisais plus.
Avec toi, je m’inquiétais pas pour les livres. Quand je te disais à peu près ce que j’aimais comme type de livre, tu me ramenais exactement ce que je voulais. Ça me plaisait à chaque fois. Je me suis amélioré en lecture à haute voix. Je m’en suis pas rendu compte mais on me l’a dit.

Pour les fautes et l’écriture, je ne sais pas comment ça a changé mais ça a changé. Je fais moins de fautes. Tous les textes où je devais écrire beaucoup de choses, je faisais beaucoup de fautes. Maintenant quand je regarde mes dictées, il y a encore un peu de rouge des fois mais rien à voir avec avant. Maintenant quand on me demande d’écrire, j’écris. Mais je préfère apprendre en écoutant et en regardant.

En juin 2013

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Thomas B.

Haut de la page ↑


Lucie, sur les cours de français

J’aime bien les cours avec Carole parce que c’est drôle et que c’est pas de gros devoirs. Puis j’aime bien les livres qu’elle me prête parce qu’ils sont super intéressants.

En juillet 2012

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Lucie

Haut de la page ↑


Johan P., sur apprendre à apprendre

Avant je n’avais pas de très bonnes notes en histoire, en français. Je détestais les rédactions parce que j’avais toujours des mauvaises notes.

J’avais la volonté de réussir mais je n’avais pas la capacité. J’en avais la rage de ne pas réussir, je me sentais embourbé.

Puis j’ai rencontré les Z’ateliers de Carole. Dès les premiers cours, j’ai appris de nouvelles méthodes pour apprendre et restituer mes cours. J’ai vu mes notes remonter et en plus cela m’a fait réviser mes cours pour le brevet.

Mes cours devenaient plus clairs, plus lisibles, plus compréhensibles et ils prenaient une nouvelle forme qui est appelée la carte heuristique qui porte aussi le nom de carte mentale.

Je suis très heureux d’avoir participé à ces ateliers car cela m’a permis de passer avec succès en seconde. Je remercie Carole de m’avoir reçu pour des cours particuliers.

En juillet 2012

Sujets : Apprendre à apprendre

Parcipants : Johan P.

Haut de la page ↑


Julie, sur la pédagogie

J’ai passé une très bonne année pendant les cours de français et d’histoire avec Carole. Au début, je m’attendais à avoir des cours beaucoup plus scolaires, mais je me suis rendu compte très vite que c’était aussi un moment de découverte et de partage. Carole m’a fait découvrir des livres que je n’aurais jamais lus et que j’ai appréciés.

J’ai appris une autre manière d’apprendre, avec les cartes heuristiques. j’ai adapté cet outil de travail dans beaucoup de matières, mais surtout en histoire-géo. C’est un outil simple que je n’aurais jamais découvert sans Carole.

Je garderai un bon souvenir de cette année passée avec Carole.

En juillet 2012

Sujets : Apprendre à apprendre, Cours de français

Parcipants : Julie

Haut de la page ↑


Guillaume, sur la pédagogie

Les cours de Carole sont bien car elle nous donne des techniques et des fiches du cours avec tout ce que l’on a vu. Elle nous donne des petits exercices pour mieux pratiquer. J’aime beaucoup les cours et ça m’a vraiment aider en compréhension.

Avant je ne lisais pas facilement car j’aimais pas lire. À l’école, les livres qu’on nous proposait ne me plaisaient pas trop alors que là je peux choisir. C’est mieux car on est plus dans l’histoire.

En juillet 2012

Sujets : Apprendre à apprendre, Cours de français

Parcipants : Guillaume

Haut de la page ↑


Véronique, sur la pédagogie

Les Z’ateliers de Carole ont apporté beaucoup plus que notre demande de départ qui était d’aider Julie dans l’expression écrite.

Au fur et à mesure des mois, Julie a pris de l’assurance car la méthodologie apportée par Carole l’a aidée dans toutes les matières enseignées. Julie sait mieux comment s’y prendre pour apprendre, aller à essentiel, elle gagne du temps et est plus épanouie dans les apprentissages.

L’échange entre Carole et Julie a été très riche et a apporté beaucoup à Julie. Il a permis des dialogues animés à la maison.

En juin 2012

Sujets : Apprendre à apprendre, Cours de français

Parcipants : Julie, Véronique, mère de Julie

Haut de la page ↑


Chantal P., sur apprendre à apprendre

Johan avant de rencontrer Carole
Je sentais Johan découragé par ses écrits (rédaction en français, paragraphe argumenté en histoire géo). Il passait beaucoup de temps à apprendre ses cours, il avait du mal à organiser ses idées et donc à les restituer. La tenue de ses cahiers était très mauvaise. L’école parlait toujours de méthodes de travail, mais lesquelles ?

Alors lorsque j’ai découvert la brochure des Z’ateliers de Carole à la médiathèque de Challans, j’ai été attirée par les expressions : apprendre à apprendre, se concentrer, mémoriser avec méthode, réviser efficacement.

Johan pendant les Z’ateliers
Au cours de ses rencontres, Carole a expliqué à Johan comment établir une carte heuristique pour mémoriser avec méthode, mais aussi pour structurer ses idées lors d’une rédaction ou paragraphe argumenté.

La carte heuristique est un outil pédagogique utile à l’organisation des idées, l’apprentissage, la révision, l’oral, la valorisation des idées ou d’une présentation…

Nous étions début mars, le travail a été intense.

Johan a repris tous ses cours d’histoire-géo pour élaborer ses propres cartes heuristiques en mettant en évidence un plan et en retrouvant les mots essentiels et cela lui a permis de faire de sérieuses révisions pour le brevet .

Il aimait déjà lire mais le fait de devoir apporter une restitution après, l’a aidé à synthétiser les choses.

Johan maintenant
Maintenant, je le sens beaucoup plus confiant.

Après chaque cours d’histoire-géo, il élabore une carte heuristique et donc :

  • ses cahiers sont mieux tenus
  • la mémorisation et la révision sont facilitées
  • la restitution commence à s’améliorer : le volume restitué est plus intéressant et les idées sont plus structurées.

Il reste encore du travail pour apporter un jugement construit sur l’ouvrage qu’il a lu mais c’est un travail difficile.

Merci Carole

En juin 2012

Sujets : Apprendre à apprendre

Parcipants : Johan P., Chantal P., mère de Johann P.

Haut de la page ↑


Roselyne, sur les cours de français

Je suis ravie des cours que tu donnes à Lucie, elle a repris confiance en elle, retrouvé le goût pour la lecture, elle fait moins de fautes d’orthographe.

Merci pour ta patience et ta gentillesse car c’est toujours un plaisir pour Lucie de suivre tes cours.

En juin 2012

Sujets : Cours de français

Parcipants : Lucie, Roselyne, mère de Lucie

Haut de la page ↑


Nathalie, sur les cours de français

J’ai été agréablement surprise de voir Guillaume lire vos livres que vous lui proposiez car il n’aimait pas lire, au point qu’un jour, il a lu un livre en très peu de temps et qu’il a beaucoup aimé, et il m’a donné envie de le lire.

Vous avez su redonner confiance en Guillaume avec vos astuces de mémorisation, votre patience et votre bonne humeur.

En juin 2012

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Guillaume, Nathalie, mère de Guillaume et Adrien

Haut de la page ↑


Nathalie, sur apprendre à apprendre

J’ai pris 2 cours Apprendre à apprendre avec mon fils Adrien qui est en CE2. J’ai beaucoup apprécié car vous m’avez appris des astuces pour lui faire mémoriser les conjugaisons avec une balle et je m’en suis servie pour lui faire réciter ses tables de multiplication. Adrien adore cette méthode.

En juin 2012

Sujets : Apprendre à apprendre

Parcipants : Adrien, Nathalie, mère de Guillaume et Adrien

Haut de la page ↑


Sandrine, sur les cours de français

Un simple mot « Merci ». Merci pour avoir donné le goût de lire à Lucas, votre compréhension, vos conseils et votre gentillesse. Pour tout cela « Merci ».

En juin 2012

Sujets : Cours de français

Parcipants : Lucas, Sandrine, mère de Lucas

Haut de la page ↑


Anne, sur apprendre à apprendre

Nous avons eu le plaisir de suivre un cours d’initiation à la réalisation de cartes heuristiques, dans le cadre sympathique et convivial : l’atelier de Carole.
Cet outil nous semblait tellement génial que nous avons réalisé la séance en famille : deux adultes, un ado et un préadulte. Grâce à une pédagogie adaptée à tous, Carole a su nous apporter les bases afin que nous puissions très vite utiliser cette méthode d’apprentissage rapide, efficace et ludique.

Et voilà le brevet des collèges, les cours de médecine, les notes d’écriture et les projets de vacances complètement transformés. Clarté, simplicité, logique, un vrai bonheur…

Merci Carole pour ton savoir-être et transmettre.

En mai 2012

Sujets : Apprendre à apprendre

Parcipants : William, Anne, mère de William

Haut de la page ↑


Noella, sur apprendre à apprendre

Et bien ! On peut dire que nous appliquons et que les effets sont très bénéfiques. Nous avons pris aussi d’autres idées que vous avez citées ou présentées lors de nos entretiens.

Par exemple, nous faisons les points suivants :

  • les 8 couchés ou les 8 avec le corps (surtout avec Anaïs)
  • le verre d’eau (devenu important)
  • la carte mentale (surtout avec Jérémy) pour la mémorisation et la compréhension de l’histoire, de la géo (cela fonctionne très très bien). Cela lui permet aussi de préparer l’afflux de devoirs ou de leçons à retenir qui vont arriver avec la 6ème !
  • la balle pour les tables de multiplication (avec Anaïs) : elle avait beaucoup de mal à retenir les tables. La carte mentale ne fonctionne pas avec elle dans ce cadre des tables, j’ai donc essayé la balle pour donner du rythme à la mémoire et le calcul. Cela marche très bien.

De notre côté nous consacrons aussi réellement un temps de disponibilité à cette phase de leçons du soir. Cela change pas mal de choses évidemment et du coup, crée de l’imagination dans les moyens de faire comprendre aux enfants. C’est fini les périodes de leçons en mode « sauvage » !!!

Bref, nous essayons d’adapter l’ensemble des astuces que vous nous avez présentées aux différents cas d’apprentissage et d’usage de nos enfants. Merci beaucoup pour tout cela. Il reste encore plein de territoires à découvrir mais cela avance bien !

En avril 2012

Sujets : Apprendre à apprendre, Pédagogie

Parcipants : Anaïs, Noella, mère d'Anaïs et Jérémy

Haut de la page ↑


Lucas, sur la bibliothèque des Z’ateliers

Toux ceux qui arrivent chez Carole, « les petits nouveaux », devraient aller progressivement vers les gros bouquins pour prendre confiance en eux et dire : « j’ai réussi à lire un livre de 200 pages. »

Quand je pense à avant quand je n’avais pas confiance en moi, j’avais un pincement au cœur car je ne me sentais pas capable de lire un gros livre. Je me sens plus fort.

En février 2012

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Lucas

Haut de la page ↑


Alain, sur les cours de français

Depuis que William (14 ans) a reçu des cours de français aux Z’Ateliers de Carole, je constate chez lui des évolutions : moins de fautes d’orthographe; il se pose des questions pour connaître la signification de mots ou expressions dont il ne connaît pas le sens exact. Son langage écrit ou parlé s’enrichit.

En juillet 2011

Sujets : Cours de français, Pédagogie

Parcipants : William, Alain, père de William

Haut de la page ↑


Lola, sur les cours de français

J’avais des problèmes de lecture. Au début, je voulais pas prendre des cours de français car je croyais que toutes mes copines allaient se moquer de moi. On a fait le test avec Carole, elle m’a proposé de venir et j’ai dit oui car maman m’a dit que ça pourrait me faire du bien.

Ce que j’aimais bien quand je lisais un livre, c’est les avis personnels. Avant que j’en fasse, j’avais l’impression que personne ne s’intéressait à ce que je lisais. Après j’ai eu envie de lire d’autres livres. On ressort toutes les émotions qu’on a eues dans le livre, sinon ça veut dire qu’on s’en fiche de ce que je lis. J’avais l’impression qu’on me laissait tomber.

Ce que j’aimais bien aussi c’est quand on faisait des jeux en conjugaison avec les balles, où il fallait répondre hyper vite. Avec des jeux, c’est pas grave si on se trompe, sur un cahier on peut pas se reprendre.

Avec les cours de français, j’ai compris les règles. C’était différent, plus simple, je pouvais poser plus de questions.

En juillet 2011

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Lola

Haut de la page ↑


Véronique, sur les cours de français

Depuis les cours pris, j’ai remarqué une nette amélioration dans les notes de Lola. Elle est devenue plus autonome pour l’ expression écrite.

En juillet 2011

Sujets : Cours de français

Parcipants : Lola, Véronique, mère de Lola

Haut de la page ↑


Tanguy, sur les cours de français

Ce stage avec Carole m’a fait apprendre plusieurs choses et m’a donné confiance en moi. Ça a vraiment été un stage sympa. Chez Carole, « on envoie la purée ! ».

En juillet 2011

Sujets : Cours de français

Parcipants : Tanguy

Haut de la page ↑


Matthieu, sur les cours de français

Ça m’a beaucoup aidé en français car c’était pas expliqué pareil qu’à l’école, j’ai mieux compris. Quand le prof parle ou donne des consignes, je comprends mieux.

Avant je lisais vraiment pas du tout. Depuis je lis des livres car j’ai progressé en français et ça m’a donné envie de lire.

Pour le métier que je veux faire (agriculteur), il faut savoir compter, lire et écrire.

Je rentre en 6e l’année prochaine, je me sens mieux. Avant je me disais : « Je vais jamais réussir ». Maintenant je me dis : « Tout le monde a une chance et il y a pas de raison que pour moi je puisse pas réussir. »

En juillet 2010

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Matthieu

Haut de la page ↑


Myriam, sur la pedagogie

J’ai beaucoup apprécié votre approche auprès de mon fils, lui qui avait beaucoup de mal à prendre un livre, vous avez su susciter chez lui le désir de se plonger au cœur d’histoires diverses et palpitantes…

Le travail avec des notes apprises de façon ludique, lui a permis de mieux comprendre et appliquer les leçons de français et de l’utiliser dans d’autres matières également…

Le travail des couleurs lui a aussi permis de visualiser plus rapidement ce qu’il fallait retenir….

Un grand merci et dommage que cela ne puisse se poursuivre.

En juillet 2010

Sujets : Apprendre à apprendre, Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Aurélien, Myriam, mère d'Aurélien

Haut de la page ↑


Aurélien, sur les cours de français

Depuis que je suis là, j’ai des meilleures notes en français et c’est facile à apprendre car on fait des jeux comme « la balle de conjugaison ». C’est bien car on retient mieux.

Maintenant en français, en classe, je peux lever le doigt beaucoup plus souvent car avant je comprenais pas les consignes des exercices. En participant, je trouve que le cours va beaucoup plus vite.

Maintenant je suis un peu avancé pour certaines choses par rapport aux autres, par exemple la voix passive et active.

En lecture, je me suis amélioré car je me suis forcé à lire et après je me suis bien amélioré et ça allait. Au départ je lisais mot par mot et après ça partait tout seul. J’aime bien lire le soir avec ma mère, on lit à haute voix et à tour de rôle.

En juillet 2010

Sujets : Cours de français

Parcipants : Aurélien

Haut de la page ↑


Sophie, sur les cours de français

Matthieu souffrait d’un blocage en lecture et en français depuis le CP, suite à un problème avec l’enseignant qui en avait fait sa « tête de Turc ». Matthieu pleurait pour aller à l’école et son comportement a complètement changé depuis cette époque. Plus les années passaient, plus il avait la tête sous l’eau, moins il était à l’aise.

Le premier trimestre de son CM2, la direction de l’école le destinait à une 6e et 5e d’adaptation.

J’ai découvert la brochure des Z’ateliers de Carole en allant dans la librairie Voyelle des Sables d’Olonne (librairie spécialisée en littérature jeunesse).

J’ai été attirée par cette brochure car ça avait l’air d’être une autre façon d’appréhender l’école que l’Éducation nationale. On y parlait aussi de concentration, méthodologie, confiance en soi… un tout qui m’a attirée.

J’ai demandé à prendre en premier des cours pour moi, pour voir si on n’allait pas repartir sur un soutien classique Éducation nationale. En fait, les règles de français sont les mêmes mais elles sont présentées complètement différemment. Ça passe mieux.

On a inscrit Matthieu en cours collectif en mars 2010 puis en cours particuliers en plus quand on a appris que Carole ne serait plus sur les Sables d’Olonne à la rentrée.

Matthieu s’est tout de suite très bien adapté. Il passe en 6e avec comme message de son instituteur, qui est aussi le directeur de l’école : « Beaucoup de progrès, comprend mieux, plus à l’aise, moins fermé. »

En tant que maman, je trouve que Matthieu a pris beaucoup d’assurance. Carole lui a fait faire parfois des exercices plus durs que ceux qu’il fait en classe et il a vu qu’il était capable alors qu’on le destinait à une classe d’adaptation. Je le sens sécurisé.

Matthieu n’est pas un grand lecteur mais l’instituteur trouve qu’il déchiffre beaucoup mieux les consignes en français et en maths.

On essaie de trouver une solution avec Carole pour qu’il continue les Z’ateliers à la prochaine rentrée, même si c’est qu’une fois par mois.

En juillet 2010

Sujets : Apprendre à apprendre, Cours de français

Parcipants : Matthieu, Sophie, mère de Matthieu

Haut de la page ↑


Jeannine, sur les cours de français

Bonjour Carole

Je croise les doigts pour que Raruki continue à s’intéresser au français, avec les deux professeurs qu’il a eus en 6ème et en 5ème qui sont excellents dans leur domaine.

Il continue à lire quand on lui donne des livres : Les 10 petits nègres depuis le début de l’année et un autre Agatha Christie.

Il a fait des fiches de lecture et une dissertation (pas mal) sur quelqu’un d’imaginaire.
Je pense que tu as été beaucoup pour lui redonner le goût à la lecture.

En juillet 2009

Sujets : Cours de français

Parcipants : Raruki, Jeannine, mère de Raruki

Haut de la page ↑


Jérémy, sur les cours de français

Avant d’arriver aux Z’ateliers de Carole, je détestais lire. Je disais que ça gâchait nos journées avec le grand soleil. Puis petit à petit, j’ai commencé à lire beaucoup plus qu’au départ. À chaque fois que j’aimais un livre, quelque fois, j’étais obligé de m’arrêter sinon j’allais le lire une bonne partie de la nuit.

Les Z’ateliers m’ont permis d’aimer plus la lecture qu’avant. Ça m’a permis également de comprendre un peu plus ce que je lis car avant je ne comprenais pas très bien les expressions des livres.

Le livre Helen Keller m’a beaucoup surpris avec les défauts d’Helen. À sa place, j’aurais vraiment du mal. J’ai trouvé qu’elle avait du courage.

Les Z’ateliers m’ont permis de m’améliorer en orthographe, en vocabulaire et en lecture.

En juillet 2009

Sujets : Cours de français

Parcipants : Jérémy

Haut de la page ↑


Nani, sur les cours de français

Jeremy a fait une bonne rentrée (en 4e) et surtout assure bien en français. Il prend conscience du besoin de lecture, il a des difficultés en histoire, dans l’exercice des textes argumentés. Il se raccroche du mieux qu’il peut mais est décidé à reprendre la lecture, car hélas il l’a un peu négligée.

En juillet 2009

Sujets : Cours de français

Parcipants : Jérémy, Nani, mère de Jérémy

Haut de la page ↑


Raruki, sur la bibliothèque des Z’ateliers

En début d’année, je ne lisais pas beaucoup, je lisais des BD comme Lucky Luke, Cédric, Titeuf, mais depuis que je suis aux Z’ateliers de Carole, je lis plus de romans que de BD.

Le livre que j’ai préféré le plus est Le royaume de Kensuké. Ce livre m’a fait découvrir beaucoup de choses comme comment vivre sur une île et comment s’alimenter.

Dès que je lisais un livre, j’avais envie d’en reprendre un autre parce que parfois, c’était l’image qui m’intéressait ou le résumé, ou le titre de l’histoire.

Les Z’ateliers de Carole m’ont fait améliorer mes notes en français parce qu’avant j’étais pas très bon mais maintenant, ça va mieux.

Je conseille à ceux qui ont du mal à lire et à écrire (comme moi) ou qui ont des difficultés en français d’aller aux Z’ateliers.

En juillet 2009

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Rarahu

Haut de la page ↑


Arabella, sur les cours de français

J’ai pu constater que les cours suivis avec toi ont beaucoup aidé Marie à aimer lire et donc forcément l’ont aidé en français, que ça soit en expression écrite ou orale, ou bien encore en orthographe.

En tout cas, des soirs, avant de s’endormir, elle fait comme moi, elle prend un livre et en lit quelques lignes jusqu’à s’endormir… Même lorsqu’elle m’accompagne à un rendez-vous par exemple, et qu’elle devine qu’elle va s’ennuyer, elle prend un livre pour passer le temps… Et pourtant, je me souviens quelques fois qu’elle ne voulait plus aller à tes cours parce qu’elle ne voulait pas lire le livre qu’elle devait lire etc. Je l’y forçais et elle y allait…

Eh bien, aujourd’hui, je constate que vraiment tes cours lui ont beaucoup apporté en français.

En juin 2009

Sujets : Cours de français

Parcipants : Arabella, mère de Marie

Haut de la page ↑


Kaire, sur les cours de français

J’ai surtout apprécié les livres de la bibliothèque des Z’ateliers car ils étaient intéressants et adaptés à mon âge.

J’ai aussi aimé les cours qui étaient pas trop difficiles.

En juillet 2008

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Kaire

Haut de la page ↑


Yvanna, sur les cours de français

J’ai pu constater une amélioration depuis que ma fille Kaire assistait au cours de Carole, aux Z’ateliers. J’étais étonnée de constater qu’elle arrivait à lire un livre en entier et avec facilité.

Je regrette qu’il n’y ait personne d’autre qui puisse offrir les activités que Carole proposait.

En juillet 2008

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Kaire, Yvana, mère de Kaire

Haut de la page ↑


Marie, sur les cours de français

Bonjour Carole

Nous vous remercions pour les cours que vous avez donnés à nos enfants.
Je dois dire que le déclic pour la lecture de ma seconde fille vient de vous.
Depuis mes deux filles lisent régulièrement, et ont compris qu’un bon livre
vaut largement un film. Avec le mérite de faire travailler les neurones !

En juillet 2007

Sujets : Bibliothèque des Z'ateliers, Cours de français

Parcipants : Maire, Marie, mère de Maire

Haut de la page ↑